Actualité du Fyndel


Plan du site, historique des publications, travail en cours…
Cette page suit les pas du Fyndel (à prononcer "Finedèle" sans quoi son origine serait trahie)

Juin 2014


Chers amis...

...car il n'y a bien que vous pour vous perdre parfois vers les Terres du Fyndel. Je dis cela avec plaisir, je suis ravi d'avoir cette fenêtre intime où nous nous croisons par ces bulletins bien rares mais tellement plaisants à écrire. Comme si je vous avais autour de moi le temps d'un discours heureux, nourri d'un bonheur qui secoue mon âme de vibrations douces et joyeuses.


Alors où en sont ces terres imaginaires ? Ma foi elles se dissipent dans la diversité des choses à expérimenter. J'ai longtemps eu ce dilemme entre me focaliser sur un unique art pour y devenir vraiment bon et au contraire papillonner entre arts et techniques, au gré de ce que l'envie me pousse à apprendre. Tant pis pour la spécialisation et la perfection, je me retrouve mieux à passer de ci de là, prendre des photos, faire des vidéos, passer des heures à la couture, danser avec mes poï, réaliser des tableaux comptables, construire un castelet, créer un site internet comme celui d'Ardémuse...


Cela limite les apports à ce site, car mine de rien les vidéos se font rares et un peu de flemmardise m'empêche de mettre à jour la section photo, perdu dans la montagne de photos disponibles. Mais si tout de même, depuis la dernière mise à jour (datant... d'il y a trois ans !), il y a tout de même des vieilles nouveautés :

Des vidéos pour les short-sessions : courts-métrages de moins de 2 minutes :

- Prohibition

- Avant c'était mieux

- On parie ?

- Oui

- Légende
La bande annonce de Fyndel et la bande annonce d'Illina.
Et une autre vidéo sur Eorzéa, issu de Final Fantasy XIV que j'ai longtemps parcouru et dont j'aime à garder la trace, car ce furent de beaux voyages.


Parmi les voyages savoureux, il y a ceux qui me mènent vers vous. Pour avoir passé du temps à tourner en France voir des amis à droite à gauche, je me rends compte combien il est sain de passer du temps avec les gens qu'on aime ; découvrir vos univers, vos lieux de vie, vos pensées du moment... et recevoir tant de chaleur, de bien-être. Tout cela en se jetant corps et âme dans une ambiance ou une autre, un cortège de joyeux drilles ou la tranquillité d'une discussion nocturne.


Dans des moments de rêverie j'imagine que nous ne vivons plus en salariés mais en personnes libres de voyager, de s'éterniser dans un lieu ou un autre, d'apprendre divers arts, diverses techniques, découvrir, parler, visiter, contempler. Il a tant de choses à faire en ce monde, cela en devient vertigineux...


Alors réjouissons-nous, même si parfois la monotonie vient cerner nos pensées, il y a en réalité une myriade de découvertes, d'émotions et d'apprentissages qui se cachent juste sous nos pieds, et sous nos mains. Savourons mes amis, cette paix et ce feu qui résident en nous.


Et malgré nos silences, continuons à emplir le monde des vibrations de notre amour, de nos passions, de nos enthousiasmes, de nos sourires, de nos pensées...


Inscription à la newsletter

Nom
Prénom
Mail
Merci de recopier (en majuscules) le texte affiché dans l'image.
Code

Retour en haut de page

Plan du Site

Accueil
Actualité

Ecrits
          Estelle
          L'Erreur
          La Trilogie Gaïa
                    Sommaire
                    Galerie Maximilien Chavot
                    Index des Personnages
                    Forum
          Brumes
                    Sommaire
                    Mémoires d'Erakis
                    Galerie Emmanuelle Bonifassi
                    Index
          Réflexions

Photos
          Nouvelle-Zélande
                    Nord
                    Fiordland
                    D'ouest en est
                    En les terres
                    Côte Est
                    Sumner
          Grèce
                    Attique
                    Argolide
                    Péloponnèse
                    Centre
                    Nord
          Pérou
                    Machu Picchu
                    Vallée Sacrée
                    Canyon
                    Lima & Côte Nord
                    Côte Sud
                    Javier
          Nouvelle-Calédonie
                    Albums
          Pays Nordiques
                    Finlande
                    Suède
                    Norvège
          Thaïlande
                    Albums
          France
                    Dijon
                    Corse
                    Massif Central
                    Les Alpes
                    Châteaux Cathares
          Spectacles
                    Ardémuse
                    Gai Savoir
                    Nuits d'été
                    Anagramme
          Ci & Là
                    Portraits
                    Cieux

Vidéos
          Voyages
                    Nouvelle-Zélande
                    Grèce
                    Les Ecrins
                    Eorzéa
          Short Sessions
                    Polar
                    Prohibition
                    Avant c'était mieux
                    On parie ?
                    Oui
                    Légende
          Films
                    Fyndel
                    Illina
          Evènements
                    Mariage Denise & Javier
                    Veggie Pride 2009
                    Mariage Sandrine & Raphaël
                    Le Songe d'une nuit d'été
          Musiques
                    One Love
                    Jahthering 2009
                    Les Chialeuses
                    Grand Porc Malade

Liens
Passages
Contact

Historique

2012-2013
Vidéos :
Prohibition
Avant, c'était mieux
On parie ?
Oui
Légende
Eorzéa


12 septembre 2011
Photos : Spectacles


11 août 2010
Vidéos :
Fyndel
Polar
One Love


8 mars 2010
Vidéo : Mariage Denise & Javier


14 février 2010
Vidéo : Grèce
Photos : Pérou


2 octobre 2009
Vidéo : Jahthering 2009
Photos : Châteaux Cathares


23 juin 2009
Vidéo : Veggie Pride 2009


8 mars 2009
Photos : Nouvelle-Zélande


12 février 2009
Photos : Grèce


20 novembre 2008
Vidéo : Illina


9 octobre 2008
Photos : France et Ci & Là


6 octobre 2008
Vidéos :
Mariage Sandrine et Raphaël
Les Chialeuses


1er septembre 2008
Photos : Pays Nordiques


5 août 2008
Photos : Nouvelle-Calédonie


25 juillet 2008
Vidéos :
Les Ecrins
Grand Porc Malade


7 juillet 2008
Ouverture de la section Photos :
Thaïlande


22 mai 2008
The Gaïa Trilogy (Book 1)
available in English !


15 avril 2008
Vidéo : Nouvelle-Zélande


30 mars 2008
Ouverture du Fyndel
Publication de la Trilogie Gaïa


Retour en haut de page

Archives



Septembre 2011

Les Terres du Fyndel n'ont depuis leur naissance jamais été aussi calmes. Est-ce à dire que ma rêvalité s'est en partie dissipée ? C'est là une interrogation qui a nourri une longue remise en question.


L'ENSATT, cette école d'art dont j'espérais beaucoup, m'a certes apporté un enseignement riche agrémenté de professeurs excellents, mais humainement, j'ai la sensation d'un triste gâchis. Je m'attendais à une émulation artistique, au foisonnement de projets, à la découverte d'une myriade d'âmes, mais finalement mon passage en cette école aura été celui d'un ballon d'hélium un temps gardé en main avant d'être lâché pour le voir s'envoler vers d'autres horizons.


Aucun film, aussi court soit-il ; et l'ébauche d'un texte avorté. La succession de 6 mois de stages intenses ne firent pas mieux fleurir une inspiration dispersée parmi les innombrables lacis d'une vie si diversifiée.

Si, tout de même, ayant enfin racheté un appareil photo digne de ce nom, j'ai suivi Karen dans tous ses spectacles et ai commencé un recueil de photos sur le spectacle vivant, vu le succès qu'elles ont trouvé auprès des intéressés. Une page lui est dédiée ici-même.


A part cette reconnaissance inattendue et encourageante, l'absence de création personnelle et le constat d'en être, artistiquement parlant, au même point qu'i y a 10 ans, m'a permis de relativiser mes ambitions.


L'urgence d'une vie trop courte et une mélancolie souvent présente me faisait courir après le besoin de me réaliser dans l'art, et de cela naissait la frustration de courir certes, mais en rond. Le désir de générer une certaine forme de beauté par le chant des mots ou l'agencement d'images n'a en rien perdu de sa vigueur, mais je suis plus serein, et je découvre la patience et la nécessité d'une approche plus professionnelle, d'accepter les obligations pragmatiques qui entourent une création pour qu'elle puisse rayonner plus loin et plus intensément que la lumière d'une bougie.


Le temps jusqu'alors synonyme d'urgence devient un allié. Puisse-t-il ne pas être un traître dissimulant derrière son réconfort l'apathie d'une insidieuse somnolence.


Quoiqu'il en soit, cette orientation vers la direction technique du spectacle vivant semble être parfaite à ce stade de ma vie. Et le stage au festival lyrique de Corté a débloqué quelques verrous qui me font dire que la voie entrevue est celle vers laquelle mes pas se réjouissent d'aller. Oui, décidément, baigner dans le secteur culturel me réjouit. J'y côtoie les artistes, les créateurs, je m'intéresse à leur démarche, je regarde en quoi l'œuvre suscite ou non l'adhésion ou la curiosité, et tout cela m'enrichit. J'observe pour apprendre.


Humainement, j'ai très longtemps eu l'impression d'être à ma place, puisqu'il était possible de modeler l'environnement pour savourer la richesse humaine. Aujourd'hui à cela s'ajoute la sensation d'être aussi pour un temps à ma place professionnellement, et cela est source d'une telle joie et d'un tel équilibre…


Je profite pour un moment de ne plus courir, de regarder où je pose les pieds comme lorsque je gravis un sommet, afin d'être sûr de parvenir à cette cime d'où la vue splendide comble mon cœur.


Où finirai-je dans cette vie si vaste et tellement fascinante ? Je l'ignore. Mais j'apprends à transformer la douleur de cette incertitude en une sereine curiosité. Et à bien y regarder, ma vie continue à être belle, et chanceuse…




Août 2010

Après plusieurs mois d'incertitude quant à l'avenir, voilà que tombe le résultat d'un concours qui signe pour moi le départ d'une vie professionnelle bien différente. J'entame ainsi dès septembre une formation d'un an pour devenir Directeur Technique des Spectacles Vivants. Deux écoles sont en partenariat pour cette formation : L'ENSATT : Ecole National Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (prononcer ce nom me laisse rêveur…) et l'INSA : Institut National des Sciences Appliquées. Belle transition entre le milieu scientifique et culturel. Théâtre, danse, opéra, festivals… j'ouvre les bras à un milieu qui résonne tellement mieux avec mon âme.


Je compte repartir du bon pied, car au niveau technique le sort s'acharne sur moi en ce moment. Un ordinateur à l'agonie rendant impossible tout montage, et une caméra qui a rendu son dernier souffle suite à une chute de cheval. La vidéo va donc entrer en repos pour quelques temps.


Avant cela j'ai tout de même réalisé quelques vidéos publiées ici.

- Une courte vidéo du mariage péruvien de Denise et Javier,

- Un polar pour les 1D, ce collectif artistique Lyonnais. Premier et seul short session pour l'instant, dans l'espoir que d'autres suivent plus tard,

- Un montage musical sur la musique " One Love " pour le mariage d'amis,

- Fyndel, un court-métrage pour l'enterrement de jeune fille de la futur mariée, dont, pour ma plus grande fierté, je fus le témoin. Court-métrage tourné en un jour qui m'a permis d'enfin réaliser une nouvelle fiction.


Maintenant il me reste à profiter de mes vacances avant de me plonger tête baissée à l'école où je croiserai des comédiens, des techniciens son et lumière, des costumiers, des scénographes, etc etc… Inutile de dire que j'exulte, et que je ferai tout pour ne pas sortir de cette école sans un petit film à présenter…




Mars 2010

Quelle bénédiction d'avoir du temps pour soi, des journées libres où il devient possible de réaliser les myriades d'activités qu'un travail rémunérateur étouffait trop à mon goût. L'ampleur des tâches n'est pourtant pas atténuée et il me faut encore donner des priorités à mes ambitions créatrices. La BD attendra, pas de roman ou poème en cours, par contre la vidéo sera à l'honneur cette année.


Pour commencer 2010, j'ai enfin condensé des heures de film en une dizaine de minutes retraçant mon Voyage en Grèce. Film peut-être différent des précédents voyages, où je tenais surtout à travailler le rythme, et qu'il soit représentatif du rythme assez soutenu de mes pérégrinations sur les terres d'Athéna.


Plus statique mais support de souvenirs tout aussi intenses, un album des Photos du Pérou retrace mes trois premières semaines en Amérique du Sud à l'occasion du mariage de deux amis en décembre dernier. J'ai hésité là-bas à prendre des vidéos comme en Grèce mais à force de concentrer mes yeux à percevoir les bons sujets photos, puis passer en mode vidéo pour, souvent, prendre les mêmes choses, mon regard s'éloignait du présent et devenait virtuel alors que la saveur était là, sous mes yeux, sous mes mains. Certes la frustration de perdre cette splendeur dans les limbes d'une mémoire hélas défaillante donnait corps à ma compulsion de vouloir figer cette beauté pour la ressusciter à tout moment, pourtant jamais elle n'est aussi vive et stimulante que lorsqu'elle est pleinement vécue, ainsi la vidéo fut ici délaissée.


Par contre elle devrait, je l'espère, trouver ses lettres d'honneur en 2010. Outre mes recherches d'orientation susceptibles de définir mes prochaines années professionnelles, j'ai trouvé un petit groupe de cinéastes lyonnais qui chaque mois donne un thème sur lequel improviser un film d'1 min 30. Très bon entraînement au maniement de la caméra, au montage, et à la recherche d'idées efficaces.


En parallèle, je réunis en ce moment mon réseau pour organiser le tournage d'un court-métrage dont j'ai fini le scénario, et dont le tournage devrait si tout va bien se dérouler en août. Le travail qui y est lié est colossal, entre budget, équipe technique à réunir, acteurs à choisir, budget et subventions à travailler, sans compter l'aspect plus créatif de l'élaboration de la mise en scène à travers un story-board pour lequel la lecture de moult ouvrages s'avère plus que nécessaire.


Cette année de pause professionnelle est donc sacrément chargée, mais au moins ma sueur s'écoule-t-elle sur les fondations de passions qu'il est bon d'exprimer et de confronter à la réalité.




Octobre 2009

Ces jours ensoleillés voient une belle aventure s'ouvrir. Je n'ai plus d'emploi depuis le début du mois, l'expérience de l'insertion prend fin. Il est temps que je me pose sérieusement pour penser au futur, analyser les opportunités, découvrir un travail qui sera source quotidienne d'épanouissement. Utopique ? Peut-être, mais je sais que je peux trouver mieux, alors je me mets au pied du mur.


En attendant, quelques nouveautés au Fyndel :


Une section photo sur un voyage estival en Aude, dans le pays Cathare.


Aussi, un montage vidéo d'un festival de musique organisé par des amis. Ce premier essai de rendu de concert m'a montré combien je pouvais améliorer les prises de vues pour de la musique live. Premier tâtonnement donc, qui contribue à l'apprentissage.


Maintenant, outre la recherche d'emploi, je vais avoir du temps pour me pencher sur quelques projets persos qui avancent trop peu vite à mon goût. Le montage de la Grèce me titille depuis un moment, le projet de BD est sous forme de premier jet à bien approfondir, et lire fera du bien aussi.


Je ne serai pourtant pas inoccupé pendant ces jours de paix. Bénévole pour le festival Cinéma du Grand Lyon en octobre, puis pour celui du Cinéma Scientifique d'Oullins en novembre, cette expérience dans le milieu du film se terminera pour ouvrir en décembre un voyage au Pérou, si tout s'enchaîne comme prévu. Avec au milieu de ça le théâtre que je reprends après 12 ans d'abandon ! Ennui, tu resteras encore inconnu.


Beaux jours à vous en cet automne timide.




Juin 2009

Après la rétrospective vient le temps des travaux récents, d'un départ toujours nouveau lorsqu'on aborde une nouvelle œuvre.


Comme prévu, je me suis mis à l'apprentissage de Première Pro, logiciel de montage bien plus complet que mon logiciel précédent. Je passe en quelque sorte du noir et blanc à la couleur. Les possibilités se multiplient et le plaisir gagne en intensité. Armé de ce précieux outil, j'en profite pour faire le tri des cassettes et pour réaliser des montages assez sommaires.


Je filme ci et là ce qui se présente, comme la Veggie Pride de Lyon duquel est sorti un petit film ici publié. Je me penche maintenant sur les prises de la Grèce, et ça ne va pas être simple de condenser ce voyage. Près de 3 heures de bobines à combiner pour arriver à une durée raisonnable, à un voyage inspirateur paré d'une musique qu'il me reste à définir.


En parallèle de la vidéo, je passe du temps sur un scénario de BD qui me titillait et mûrissait parmi mes pensées depuis quelques années. Je prends enfin le temps de construire ce monde, de jubiler de nouveau à la genèse d'une histoire qui s'enrichit de la bibliographie effectuée. Des personnages reprennent vie, et à leurs cris j'en réalise d'autant plus l'éloignement d'avec mes précédents personnages - ceux de la trilogie - éloignement nécessaire à un plein investissement et à un fort attachement aux nouveaux-nés.


Plusieurs mois à m'y consacrer ont posé des bases intéressantes mais il reste tant de travail… et il y a tant que j'aimerais dire ; cette emphase en floraison se heurte pourtant à la volonté de vouloir condenser l'aventure en un unique tome conclusif afin de multiplier mes chances d'être édité. Oui certes avant cela il me faudra impliquer un dessinateur dans ce projet, mais d'une part leur motivation reflètera leur intérêt pour mon récit, d'autre part j'ai quelques pistes qui ne me font pas partir du vide interstellaire.


A suivre donc, avec probablement pour prochaine étape la Grèce en mouvement.


Au plaisir de vous y mener…




Mars 2009

C'est avec un grand plaisir et un soulagement profond qu'en ce jour je déclare la rétrospective de mes œuvres passées terminée. Le Fyndel contient désormais les créations que j'espérais y voir figurer. Après un an de travail je vais enfin pouvoir me consacrer à l'élaboration d'un nouveau projet.


Les idées ne manquent pas mais je me connais et il convient de ne pas se disperser. Je vais me replonger dans la vidéo. Le scénario d'un très-court-métrage est écrit, pourquoi pas, et en parallèle une probable exploration des sens. A voir, je vais d'abord savourer une pause méritée, prendre le temps de lire, apprendre à maîtriser Première, logiciel de montage qui m'émancipera de l'intuitif mais limité Studio de Pinnacle.


Je suis sincèrement heureux d'avoir mené à bien cette rétrospective. Elle s'inscrit dans un cadre de nettoyage par le vide, du passage de la trentaine, d'une remise à plat amoureuse et professionnelle dont l'ensemble me permet de voir avec plus de clarté le chemin que je souhaite emprunter.


Le Fyndel entre dans une printanisation somnolente mais il continuera d'évoluer, à rythme plus irrégulier en accord avec le temps nécessaire à créer sans précipitation. Je vous en tiendrai informé, avec l'espoir que soit visible l'amélioration d'un art qui décidément est une pierre angulaire de ma personnalité.


Au plaisir de vous présenter mes futures errances dans l'exploration humaine…



Retour en haut de page

En cours...
Inscription
Plan du Site
Historique
Archives